Tout savoir le contrat BDSM

C’est le moment de découvrir l’univers et le protocole du BDSM. Nous allons vous expliquer ce qu’est un contrat BDSM mais aussi vous montrer des exemples pour que vous puissiez vous en inspirer. Il ne faut pas oublier que le BDSM est un plaisir avant tout. Il est très important que le ou la dominant(e) et le ou la soumis(e) découvrent de nouvelles sensations. Cependant, la pratique de la domination peut s’avérer dangereuse. Il faut donc communiquer et mettre en place vos limites. C’est donc pour cela que le contrat BDSM existe. Vous allez pouvoir rédiger un vrai contrat très sérieux avec vos envies et vos interdits. C’est un vrai plus pour éviter les potentielles dérives du BDSM. Même si vous souhaitez rester avec de la domination soft, le contrat est fortement conseillé. Le contrat BDSM peut bien évidemment être mis à jour en fonction de l’évolution de votre relation. Vous devez absolument prendre votre temps avant de rédiger un contrat. N’oubliez pas aussi le barème des punitions ! Découvrez d’ailleurs comment punir une personne soumise.

Un contrat BDSM, c’est quoi ?

C’est un contrat pour la relation dominant/soumis. Il sera conclu en amont de vos pratiques BDSM. Cela permet d’instaurer plus de sécurité. Ce n’est pas forcement un contrat sur le sexe. Le BDSM peut être une relation dans la vie de tous les jours. Cela peut être une façon de vivre au quotidien. Vous n’avez pas l’obligation d’écrire votre contrat. Il peut être oral. Le contrat BDSM est donc le point de départ pour évoluer dans cette culture de la meilleure des façons. Il est primordial dans le BDSM que le consentement soit le point le plus important de votre aventure. La communication est donc très importante. Vous allez pouvoir définir noir sur blanc les règles, interdits et envies pour vos futures aventures. Votre contrat BSM peut contenir une seule page ou des dizaines.

Pourquoi faire un contrat BDSM ?

Il existe des centaines de façons de soumettre et dominer son partenaire. Nous n’avons pas tous les mêmes envies. C’est pour cela qu’il est très important de mettre en place des règles à ne surtout pas dépasser. Il faut absolument vous exprimer sur ce dont vous avez peur et à contrario des choses que vous souhaitez tester. C’est très important que vous en discutiez en profondeur avec votre partenaire.

Le contrat BDSM est-il permanent ?

C’est à vous de le décider. Il n’existe pas de bonne façon de faire. En fonction de votre relation et de la confiance envers votre partenaire vous n’avez pas les mêmes envies et exigences à noter sur le contrat. Cependant, le contrat est généralement permanent si vous êtes dans un couple BDSM.

Le contrat BDSM en détail

Le contrat BDSM n’a pas de valeur juridique. Le contrat est simplement un accord consensuel de principes. Il n’a donc aucun poids au niveau de la loi. C’est pour cela que vous devez avoir absolument entièrement confiance en votre partenaire. Cependant, nous vous conseillons vivement de rédiger votre contrat de la façon la plus réaliste possible. Vous pouvez utiliser un langage de type juridique avec des articles numérotés et ordonnées, une date, signature des deux parties… Il faut que vous laissiez place à votre imagination. Nous vous fournirons cependant plus bas dans cet article dès exemples de contrat BDSM.

signification contrat bdsm

Quelles sont les clauses d’un contrat BDSM ?

Vous devez absolument avec votre partenaire y trouver votre compte. Vous devez être honnête avec vous même afin de savoir ce que vous aimez. Étape par étape dans le contrat, vous allez devoir marquer toutes les informations, interdits et envies pour votre relation. Les 2 doivent absolument prendre du plaisir. Dans un premier temps, il va falloir choisir le contexte BDSM. Vous allez définir l’attitude générale à adopter. La manière de parler, une tenue, un accessoire ?

Il va falloir décrire également les espaces de jeux. Puis, choisir les objectifs du contrat. Listez avec précision les désirs du maître bdsm et de la soumise. Il faut aussi préciser que les évolutions du contrat sont tout à fait possibles à court et long terme. Puis aussi expliquer les droits qu’aura le soumis. Aura-t-il le droit de se masturber ? Pénétration autorisée ? Vous allez aussi devoir expliquer les limites à ne jamais franchir. Choisir un mot de sécurité pour mettre fin à la séance. Vous devez écrire les pratiques sexuelles que vous allez accomplir. Les limites de la douleur, les marques sur le corps sont-elles autorisées ? Enfin, il faut que vous notiez les punitions BDSM que vous allez infliger en cas de non respect du contrat. Votre imagination est la seule limite aux punitions que vous choisirez.

Quelles sont les types de contrat BDSM ?

Il existe différents contrats BDSM, des contrats léger, dominant/soumis, quotidien… Nous allons donc voir ensemble les différences. Nous rappelons tout de même avant de commencer l’importance de la communication. Pour pratiquer le BDSM vous devez avoir un partenaire en qui vous avez confiance. Le BDSM n’est pas sans danger. Nous vous invitons donc à prendre sérieusement vos précautions.

Contrat BDSM simple

Nous pourrions évoquer le terme de contrat débutant mais ce n’est pas tout à fait cela. Certains pratiques depuis longtemps le contrat de BDSM simple. C’est un contrat qui établit un mot de sécurité et les instructions du dominant. Pour le mot de sécurité, il existe un système de couleur. Rouge, on arrête tout de suite. Jaune ? Il faut ralentir, c’est trop fort. Vert, c’est parfait. Voici un exemple simple de contrat BDSM :

  • Mot de sécurité
  • Nom du dominant
  • Nom du soumis
  • Avez vous des problèmes de santé, IST, asthme ou anxiété ?
  • Vos interdits. Définissez une liste des interdits (Soft et Hard)

Ce contrat simple permettra au dominant de comprendre vos craintes mais aussi les potentiels problèmes de santé. Vous pouvez spécifier les noms ou surnoms à utiliser lors de votre scène de domination sexuelle (Maître et maîtresse par exemple). Au fur et à mesure que vos envies évoluent vous allez bien évidemment pouvoir modifier le contrat. Un contrat évolue, comme votre relation.

contrat bdsm débutant

Contrat dominant soumis

Après avoir découvert les principes du BDSM. Vous avez peut-être envie d’aller plus loin. Le contrat que nous allons vous présenter a été créé par Jay Wiseman dans le guide BDSM définitif SM 101. C’est un contrat bien plus avancé. C’est un contrat qui abordera des sujets bien plus vaste pour permettre de découvrir de nouvelles sensations. Votre contrat ne sera évidemment pas forcément entièrement rempli en fonction des activités que vous allez pratiquer. C’est à vous avec votre partenaire de rédiger ce contrat BDSM. Prenez votre temps, soyez honnête avec vous-même. Il ne faut jamais griller les étapes dans la communauté BDSM. Voici donc un exemple de contrat de domination et de soumission.

  • Les noms des participants
  • Les rôles et statuts des pratiquants (Dominant et Maître par exemple)
  • Lieux pour les scènes BDSM
  • Combien de temps durent les scènes ? Une approximation
  • Quels sont les accidents qui pourraient survenir pendant une scène
  • Limites et interdits. Douces, dures, physiques et émotionnelles
  • Le sexe est il autorisé
  • Intoxication autorisée ?
  • La limite de la douleur
  • Les marques sont elles autorisées ?
  • Humiliation permise ?
  • Mot sécurité
  • Fantasmes que le soumis veut essayer
  • Fantasmes que le dominant veut essayer
  • Protocole de suivi
  • Autres pensées

Le contrat BDSM doit-il s’appliquer au quotidien ?

Le BDSM peut être bien évidemment un mode de vie. Cela peut paraître surprenant pour certains alors que c’est la norme pour d’autres. Une activité BDSM 24h sur 24 ! Vous rêviez d’une scène qui ne se termine jamais ? Un contrat BDSM quotidien est souvent plus formel que les autres. Nous vous conseillons d’ailleurs de mettre des dates pour renégocier le contrat en amont. Le contrat BDSM quotidien peut être aussi appelé contrat esclave. Nous vous invitons en savoir plus avec les règles des esclaves bdsm. C’est un mot fort. Vous n’êtes certainement plus des débutants si vous recherchez à remplir ce contrat. Vous allez donc en plus des contrats précédents rajouter quelques informations. Voici donc un exemple de contrat quotidien BDSM.


J’aurai le droit de soumettre (Nom du soumis). Le soumis accepte ma demande de soumission. Le soumis accorde la propriété de mon esprit et de mon corps. Grâce à cet accord, nous renforcerons nos liens d’intimité. Le soumis s’engage à fournir son corps en respectant les limites. Le soumis accepte donc l’apprentissage du maître sous certaines conditions… Le soumis cède le contrôle de son plaisir sexuel et de son confort émotionnel et physique. Il n’existera pas de secret entre nous. Les questions reçoivent une réponse honnête. Voici donc les fantasmes que le soumis souhaiterait réaliser. Les interdits… Les limites… J’accepte toutes les sanctions stipulées dans le contrat. Le contrat pourra être mis à jour en fonction de… Le consentement dans ce contrat commence le (date). Il expirera dans… Signature

C’était bien évidemment un exemple. Nous vous conseillons d’écrire quelque chose de très détaillé. D’aller le plus loin possible dans les détails. C’est important de ne surtout pas prendre à la légère ce contrat BDSM.

Mon contrat BDSM

En tant que soumis ou dominant. Nous vous conseillons de rédiger un contrat en plus du contrat de votre relation. Il faut effectivement, selon nous, avoir un contrat perso. Vous devez être totalement honnête avec vous-même et définir vos potentiels envies et désirs mais aussi les interdits. Nous vous invitons à signer bien évidemment votre contrat. De ne rien oublier. Vous êtes libre de choisir. Ne vous forcez jamais. C’est à vous uniquement de prendre vos décisions. Il ne faut surtout pas que vous soyez influencer qui que ce soit. Il est très important de ne pas sauter les étapes. Vous avez du temps pour découvrir les plaisirs du BDSM. S’il vous plaît, n’allez pas trop vite.

Contrat BDSM conclusion

Le contrat BDSM n’est pas obligatoire mais fortement recommandé par les praticiens BDSM. C’est une façon de mettre les choses au clair avec votre partenaire. Il existe des dangers dans le BDSM. Il faut donc que vous vous assuriez d’avoir pris les précautions nécessaires. Nous vous remercions pour la lecture de cet article. En vous invitant à découvrir notre incroyable Espace Intime en ligne.

Vous aimez ce contenu ? Partagez le sur les réseaux sociaux.

A lire également

5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Découvrir le sexshop en ligne

Cacher son sextoy
Cacher votre sextoys

Notre sélection des meilleurs jouets coquins pour vos plaisirs en solo, en couple ou en groupe.