Quelles sont ses risques de faire l’amour tous les jours ?

Le sexe est un élément naturel et agréable de la vie. Si vous êtes dans une relation, il est normal d’avoir des rapports sexuels de façon régulière. Et parfois, cela peut signifier avoir des rapports sexuels plus d’une fois par jour. 

Cependant, comme pour beaucoup d’autres plaisirs, il est courant de penser que le fait d’avoir des rapports sexuels fréquents doit avoir certains inconvénients. 

En réalité, faire l’amour tous les jours n’est pas mauvais pour la santé et procure souvent de réels avantages pour la santé physique et mentale. 

Quelles sont ses risques de faire l'amour tous les jours ?

Cela dit, si votre partenaire et vous passez beaucoup de temps dans la chambre à coucher tous les jours, vous devez être conscient de certaines choses. 

Vous trouverez ci-dessous les réponses aux questions les plus courantes sur les rapports sexuels quotidiens, qu’il s’agisse de savoir si c’est « normal » ou non, ou encore de connaître les effets que cela peut avoir sur votre santé et votre bien-être.

Les bienfaits de l’amour

Les êtres humains sont des créatures sociales par nature. Certains d’entre nous peuvent être plus extravertis que d’autres. En fin de compte, nous sommes tous faits pour avoir des interactions sociales avec ceux qui nous entourent. Parfois, une personne a besoin d’être entourée de nombreux amis et d’être en communication constante avec les autres. Elle peut se contenter des membres de sa famille ou de quelques amis proches. 

Ces besoins varient en fonction de la personne, de son style de vie, de ses expériences et de ses préférences. Cependant, ne pas avoir d’amour et d’affection dans sa vie peut causer des problèmes, surtout si ce manque de soutien et d’interaction commence à un jeune âge.

L’amour peut prendre de nombreuses formes différentes, et ces variations peuvent s’entremêler ou exister séparément en fonction de l’individu. Dans le contexte de la coïncidence avec l’affection, cependant, les types d’amour pertinents seraient principalement romantiques, platoniques, amicaux ou familiers. Ce sont les types d’amour qui impliquent une interaction positive avec un autre individu. 

Pour certains, l’amour romantique est la quintessence de l’amour et comble leur besoin d’une forme passionnée d’intimité avec une autre personne. Pour d’autres, leurs amis peuvent être la meilleure forme d’amour pour leur style de vie, leur offrant de nombreuses relations étroites qui sont comme une famille qu’ils ont choisie pour eux-mêmes. 

Mais l’amour familial peut procurer les sentiments de soutien les plus forts lorsqu’il est entretenu sainement, car les relations durent souvent toute la vie et offrent de nombreuses occasions de tisser des liens profonds, de faire confiance et de se comprendre. Certaines personnes peuvent même trouver que les sentiments d’amour les plus profonds sont pour leurs animaux de compagnie.

Pourquoi avons-nous besoin d’amour ?

Les êtres humains se développent grâce à l’interaction sociale et à la création de relations, que ce soit avec un ami, un parent ou un animal de compagnie. Les gens ont un besoin inhérent de ressentir des liens forts et d’avoir besoin d’amour pour éviter les effets néfastes de l’isolement et de l’abandon, réels ou perçus.

Le type d’amour dont une personne a besoin détermine le cours de sa vie entière. Sans cet amour, il est très probable qu’une personne n’ait aucune envie de vivre pleinement sa vie et puisse même souffrir de dépression et d’autres problèmes de santé.

Les personnes qui désirent fonder une famille auront l’occasion de vivre toute leur vie les joies de la parentalité et souvent aussi du mariage. Les personnes qui aiment rencontrer d’autres personnes adopteront un style de vie qui leur permettra de rencontrer de nombreuses personnes d’horizons différents.

Il a été prouvé que les animaux de compagnie réduisent le niveau de stress, améliorent la tension artérielle et contribuent à stimuler le développement émotionnel et social des enfants. 

Curieusement, même l’amour de quelque chose de matériel comme l’argent a ses avantages lorsqu’il s’agit d’inciter les gens à travailler dur pour atteindre leurs objectifs et réussir dans le monde financier.

Pour la santé

Le sexe est connu pour être un anti-stress éprouvé qui améliore votre humeur instantanément, et oui, il est tout à fait normal de faire l’amour tous les jours. Il y a des phases dans la vie où l’on fait l’amour plus fréquemment. Par exemple, pendant la période initiale de la relation amoureuse ou du mariage, connue sous le nom de « phase de lune de miel », les couples font l’amour jusqu’à trois ou quatre fois par jour. C’est également le cas lorsqu’un couple envisage d’avoir un enfant et veut augmenter ses chances de le concevoir.

Quelles sont ses risques de faire l'amour tous les jours ?

Il n’existe aucune preuve scientifique qui démontre que faire l’amour tous les jours est mauvais pour la santé physique ou mentale. Il n’existe pas non plus de preuve d’une fréquence « optimale » ou « parfaite » pour une vie sexuelle saine. 

Cela dit, avoir des rapports sexuels très fréquents – par exemple, plusieurs fois par jour – peut entraîner certains problèmes physiques. En tant qu’homme, vous pourriez développer des douleurs au niveau du pénis, surtout si vous et votre partenaire avez des rapports sexuels brutaux ou violents. 

Les femmes peuvent également développer des douleurs à la suite de rapports sexuels fréquents. Si vous n’utilisez pas de lubrifiant, la friction causée par le mouvement de va-et-vient pendant les rapports sexuels peut provoquer une irritation chez vous et/ou votre partenaire. 

Ces problèmes s’améliorent généralement d’eux-mêmes en quelques heures ou quelques jours. En attendant, il est préférable de vous ménager et de faire une pause. Vous l’avez bien mérité.

Une autre chose à garder à l’esprit est que le sexe, comme toute activité, peut devenir une distraction lorsqu’il prend le dessus sur votre vie. 

Si votre vie sexuelle nuit à votre travail, à vos études, à votre capacité à payer vos factures ou à d’autres aspects de votre vie, il peut être utile de la réduire d’un cran.

Pour le couple

Au-delà des avantages individuels pour vous et votre partenaire, des rapports sexuels réguliers favorisent une relation saine de plusieurs façons. Par exemple, l’ocytocine ( hormone de l’amour) et la dopamine (hormone du plaisir) libérée pendant les rapports sexuels renforce le sentiment d’attachement et améliore l’intimité émotionnelle.

Les rapports sexuels dans une relation monogame augmentent votre niveau d’engagement et de connexion émotionnelle avec l’autre personne. Le fait d’exprimer son amour par le sexe augmente la probabilité que les couples restent ensemble. 

Voici ce que cela peut faire d’autre : Il crée de la confiance et des souvenirs communs, car vous partagez votre moi le plus profond avec votre partenaire. Il peut renforcer l’engagement et l’appréciation. Et surtout, plus vous faites l’amour, plus vous en voulez n’est-ce-pas? 

Par conséquent, le sexe est positivement associé à un taux de divorce plus faible.

A quelle fréquence faire l’amour ?

Ecoutez votre corps

L’une des questions les plus fréquentes que l’on se pose en sexualité et en relations humaines concerne la fréquence des rapports sexuels. 

Exemples : »Mon mari et moi ne faisons l’amour que deux fois par mois, est-ce normal ? »

ou « Nous faisons l’amour une fois par semaine, est-ce que cela devrait être plus ? » 

ou « Nous n’avons pas fait l’amour depuis 2 mois, sommes-nous dans une relation morose ? ». 

C’est dans notre nature d’humain de nous comparer aux autres comme point de repère pour savoir si nous faisons bien les choses ou non. Cependant, la réponse à toutes ces questions, malgré leurs variations, est « ça dépend ».

Les préoccupations relatives à la fréquence des rapports sexuels sont si courantes parce qu’elles sont faciles à quantifier ; il est plus facile de compter combien de fois vous avez des rapports sexuels au cours d’une semaine, d’un mois ou d’une année que de déterminer la fréquence à laquelle vous pourriez avoir envie d’avoir des rapports sexuels. 

Il nous est donc facile d’utiliser la fréquence comme indicateur de la santé d’une relation sexuelle, même si cela peut être trompeur. La fréquence n’est tout simplement pas la même pour tout le monde et on ne peut pas comparer des vies sexuelles sans tenir compte du contexte. 

Se poser les bonnes questions ?

En matière de sexualité, il n’y a pas vraiment de chose « normale ». Il peut être utile de vous poser ces trois questions pour savoir si votre quantité de rapports sexuels peut vous renseigner sur la qualité réelle de votre relation sexuelle.

  • Quel est votre degré d’acceptation ?

Les relations évoluent avec le temps pour toute une série de raisons, mais la plupart des couples ont tendance à adopter un certain rythme. Si vous avez remarqué que vous n’êtes pas à votre rythme en ce qui concerne la fréquence, cela peut être le signe que quelque chose ne va pas. Prenez le temps de réfléchir à ce qui est normal pour vous dans votre relation. Avez-vous des rapports sexuels plus ou moins fréquents ces derniers temps ? Quelque chose a-t-il changé pour entraîner ce changement ? 

Apprenez simplement à connaître le rythme de votre relation pour être en mesure de savoir quand il dérape et, surtout, pour savoir comment en parler à votre partenaire afin de le remettre sur les rails.

  • Quels sont les facteurs extérieurs ?

Plusieurs facteurs peuvent avoir un impact sur la fréquence des rapports sexuels. Les périodes de transition sont particulièrement difficiles pour notre vie sexuelle : la transition vers la parentalité, vers la vie commune, etc. 

Des recherches ont montré que le passage à la parentalité peut être particulièrement difficile pour la fréquence des rapports sexuels, non seulement en raison du stress lié à cette transition, mais aussi en raison des changements physiques qui se produisent pendant la grossesse, l’accouchement et le post-partum. 

Les périodes de transition peuvent être difficiles pour la fréquence des rapports sexuels, mais d’autres aspects de la relation peuvent aussi l’être. Avez-vous déjà remarqué que lorsque vous êtes particulièrement satisfait de votre relation, vous avez des rapports sexuels beaucoup plus fréquents ? Ou peut-être est-ce la fréquence des rapports sexuels qui est à l’origine de la hausse du bonheur dans la relation ? Il est difficile de dire ce qui vient en premier, mais les scientifiques ont depuis longtemps démontré un lien évident entre notre vie sexuelle et nos relations. 

C’est logique : Pourquoi voudriez-vous faire l’amour avec votre partenaire si vous n’êtes pas très heureux avec lui ? Jetez donc un coup d’œil à la relation pour voir si cela pourrait avoir un rapport avec un changement dans la fréquence des rapports sexuels.

  • Êtes-vous satisfait ?

Vous savez que la qualité est bien plus importante que la quantité,même si vous avez une fréquence sexuelle plus faible, il est utile d’examiner dans quelle mesure chacun de ces événements sexuels est satisfaisant. Si chaque événement sexuel vous procure une grande dose de satisfaction, vous n’avez peut-être pas besoin de la même fréquence que quelqu’un qui obtient moins de satisfaction mais une plus grande fréquence.

Certes la fréquence dans certains cas  n’a pas vraiment d’importance, des études s’accordent à dire que lorsque les couples font l’amour plus d’une fois par semaine, le bien-être sexuel n’augmente pas. En revanche, les couples qui font l’amour moins d’une fois par semaine connaissent une baisse de leur bien-être. 

Donc, si vous avez des objectifs à atteindre et que vous avez besoin d’un chiffre à garder en tête malgré tout, c’est l’argument le plus convaincant pour atteindre un seuil minimum d’une fois par semaine.

A partir de quel moment cela devient trop ?

Si vous avez du mal à vous libérer de vos pulsions et pensées sexuelles intrusives et répétitives, vous souffrez peut-être de ce que certains appellent une dépendance sexuelle.

La dépendance sexuelle (le comportement sexuel compulsif décrit ici) ne doit pas être confondue avec des troubles tels que la bestialité.

Pour certaines personnes, la dépendance sexuelle peut être très dangereuse et entraîner des difficultés relationnelles considérables. Comme la dépendance à la drogue ou à l’alcool, elle peut avoir un impact négatif sur la santé physique et mentale, les relations personnelles, la qualité de vie et la sécurité d’une personne.

Quelles sont ses risques de faire l'amour tous les jours ?

On pense qu’une personne souffrant de dépendance sexuelle recherchera de multiples partenaires sexuels, bien que cela ne soit pas nécessairement un signe de trouble en soi. Certains rapportent qu’elle peut se manifester par un besoin compulsif de se masturber, de regarder de la pornographie ou de se trouver dans des situations sexuellement stimulantes.

Une personne souffrant de dépendance sexuelle peut modifier considérablement sa vie et ses activités afin de pratiquer des actes sexuels plusieurs fois par jour et serait incapable de contrôler son comportement, malgré de graves conséquences négatives.

Nous pouvons déceler des symptômes et troubles chez les personnes diagnostiquées comme l’incapacité à arrêter ou à contrôler les comportements

mise en danger de soi-même ou d’autrui en raison du comportement sexuel, le

sentiment de remords ou de culpabilité après un rapport sexuel…

Les risques d’accidents

En multipliant les rapports vous multipliez les risques

Il n’y a pas de limite à la quantité de sexe que l’on peut avoir, mais le fait d’avoir des rapports sexuels fréquents, à de nombreuses reprises, peut entraîner des problèmes corporels. Voici donc quelques inconvénients que l’on peut rencontrer en faisant l’amour tous les jours.

  • Ecchymoses ou brûlures :

La sécheresse vaginale est l’un des inconvénients des rapports sexuels quotidiens. Les rapports sexuels quotidiens peuvent provoquer des déchirures vaginales, surtout s’il existe des troubles sous-jacents tels que la sécheresse vaginale (causée par des comprimés contraceptifs faiblement dosés). Plus vous avez de rapports sexuels sur une courte période, moins votre corps peut créer d’humidité naturelle.

  • Risque d’infection urinaire :

Une augmentation de la probabilité d’infections de la vessie et du vagin est un autre inconvénient désagréable des rapports sexuels quotidiens. Les fluides corporels peuvent altérer les niveaux de pH naturels de votre vagin, vous rendant plus sensible aux infections.

  • Perdre l’intérêt au milieu d’un acte :

Bien que le sexe vous donne de l’énergie, en avoir trop peut vous faire perdre l’intérêt au milieu de l’acte, surtout si vous avez des rapports sexuels tous les jours. Cela se produit parce que votre corps est épuisé par l’activité sexuelle quotidienne et a besoin de se détendre.

  • Épuisement :

Des études montrent que le corps libère de la noradrénaline, de l’adrénaline et du cortisol dans la circulation lorsque vous avez trop de rapports sexuels avec votre partenaire, ce qui entraîne une augmentation du rythme cardiaque, du métabolisme du glucose et de la pression artérielle. Faire l’amour quotidiennement devient une forme d’exercice corporel qui vous épuise. Si vous avez trop de rapports sexuels, votre épuisement peut durer toute la journée.

  • Raclage de la peau de la vulve :

L’excoriation vaginale (raclage de la peau de la vulve) pendant la pénétration peut se produire chez les femmes qui ont eu trop de rapports sexuels. Cette affection se développe lorsqu’il y a trop de contact pendant les rapports, ce qui endommage les parois vaginales, ce qui entraîne des brûlures en faisant pipi ou des difficultés à marcher en raison d’un vagin enflammé et gonflé.

  • Mal de dos :

Le mal de dos dans le bas du dos est un autre signe que vous avez trop de rapports sexuels, ce qui vient s’ajouter à la liste des inconvénients de faire l’amour tous les jours. Lorsque des mouvements rapides exercent une trop grande pression sur le bas du dos, il est naturel de ressentir des douleurs lombaires. Cependant, si ces mouvements brusques deviennent excessifs au fil du temps, ils peuvent entraîner des douleurs lombaires chroniques.

  • Dépendance :

Un autre inconvénient de faire l’amour tous les jours est d’en devenir dépendant. Parce qu’elle est préoccupée par le sexe ou qu’elle a une libido anormalement puissante, une personne souffrant d’une dépendance sexuelle peut détruire ses liens avec son conjoint.

L’accoutumances

De nombreux facteurs peuvent rendre les relations sexuelles plus difficiles dans un couple. L’âge, les hormones, les enfants, le stress, les conditions médicales et les difficultés relationnelles peuvent tous jouer un rôle dans la fréquence des rapports sexuels des couples.

Quelles sont ses risques de faire l’amour tous les jours ?

L’âge joue souvent un rôle dans la fréquence des rapports sexuels, en grande partie en raison de la baisse du taux d’hormones sexuelles avec l’âge.

Les êtres humains sont programmés pour avoir besoin de l’intimité du sexe. Le manque de sexe peut amener les individus dans une relation à s’éloigner et, peut-être, à chercher ailleurs. Travailler avec un thérapeute de couple peut aider à combler cette lacune et à éviter que les problèmes ne s’étendent à l’ensemble de votre union.

Parfois, le maintien d’une vie sexuelle active est difficile ou impossible en raison de conditions physiques ou psychologiques. Les couples peuvent maintenir une relation forte et saine malgré ces obstacles en cherchant des moyens non sexuels d’améliorer l’intimité.

La fréquence des rapports sexuels peut changer, et change souvent, avec le temps. Mais cela ne signifie pas que la fréquence des rapports sexuels doive être une pente descendante progressive. 

Si vous vous demandez s’il est possible que les rapports sexuels soient aussi bons que lors de votre premier coup de foudre, la réponse est oui. Le sexe et l’intimité peuvent s’améliorer à mesure que votre relation mûrit. Cela peut simplement demander un peu plus de travail.

On dit souvent que le plus grand organe sexuel se trouve entre les oreilles. Augmenter la fréquence des rapports sexuels sans se connecter émotionnellement ou augmenter la communication n’est pas susceptible de produire des améliorations durables dans votre relation. La gestion du stress est un autre facteur clé d’une vie sexuelle saine.

Si vous attendez toujours que votre niveau de désir corresponde à celui de votre partenaire, vous risquez d’attendre longtemps. Au lieu de cela, communiquez vos besoins et travaillez ensemble pour trouver un juste milieu.

Conclusion

Le sexe peut jouer un rôle dans le renforcement de l’intimité entre partenaires romantiques, et des rapports sexuels réguliers sont liés à des taux de divorce plus faibles chez les couples mariés.

Quelles sont ses risques de faire l’amour tous les jours ?

 Elle peut également avoir des effets bénéfiques sur la santé physique et psychologique, notamment en réduisant le stress, en améliorant le sommeil et en renforçant la fonction immunitaire. Le sexe dans les relations peut également accroître le niveau de bonheur et aider les couples à se rapprocher.

L’importance du sexe dépend de l’individu et du couple. Tout le monde n’a pas besoin de sexe pour se sentir proche de son partenaire ou pour être heureux dans sa relation, mais certains en ont besoin. 

Vous devriez parler à votre partenaire de vos désirs et trouver des moyens de rester connecté émotionnellement et physiquement, que cela implique des rapports sexuels ou d’autres formes d’intimité non sexuelle.

Nous touchons à la fin de cet article. Nous espérons qu’il a pu vous être utile d’une quelconque manière.

Nous vous remercions de votre lecture.

Vous aimez ce contenu ? Partagez le sur les réseaux sociaux.

A lire également

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Découvrir le sexshop en ligne

Cacher son sextoy
Cacher votre sextoys

Notre sélection des meilleurs jouets coquins pour vos plaisirs en solo, en couple ou en groupe.