Guide BDSM pour débutants et amateurs

Bienvenue sur notre incroyable guide BDSM . Nous avons des dizaines d’articles sur le blog Cenezio traitant le sujet du BDSM. Nous avons donc décidé ici même de rédiger le guide ultime où vous retrouverez la plupart des informations sur la culture BDSM.

Le BDSM n’est pas à prendre à la légère. Il est très important de ne pas négliger certaines règles. Nous reviendrons sur les précautions à mettre en place plus tard dans cet article.
Le BDSM est aujourd’hui grand public. Pas mal d’idées reçues continuent néanmoins à circuler. Aujourd’hui, nous allons essayer d’être le plus clair possible avec vous pour que vous compreniez vraiment cette pratique. Vous ne devez surtout pas être gêné. La sexualité, c’est la liberté de choisir et de découvrir de nouvelles expériences.

Vous recherchez donc à pimenter votre vie sexuelle ? Découvrir de nouveaux horizons ? Vivre de nouvelles sensations ? Vous êtes au bon endroit. Nous avons regroupé avec précautions les informations les plus importantes à connaître avant de commencer le BDSM. Bonne lecture !

C’est quoi le BDSM ?

Le mot BDSM est utilisé pour décrire la domination, le contrôle et la soumission généralement pendant vos parties de jambes en l’air. Il existe bien évidemment plusieurs niveaux de soumission et de domination. En tant que débutant, il est fondamental de commencer doucement. Nous en reparlerons plus bas. Bref, c’est une pratique ou généralement une personne exerce le rôle de dominant et l’autre de soumis. Découvrons donc maintenant ce que veut dire l’acronyme BDSM ?

  • Bondage : C’est le fait d’attacher quelqu’un, de lier ou de retenir une personne pour le plaisir sexuel. Restreindre votre partenaire avec des cordes, menottes, etc.
  • Discipline : Utiliser des règles et des punitions pour contrôler votre partenaire soumis.
  • Dominance : Démontrer sa domination sur son partenaire. Pendant les rapports sexuels ou même en dehors de la chambre.
  • Soumission : Se soumettre aux envies et aux désirs de son partenaire.
  • Sadomasochisme : 2 mots distincts, sadique et masochisme signifiant le plaisir dans la souffrance et l’humiliation. Aimer donner ou recevoir la douleur que ce soit physique ou émotionnel.

Bien sûr, il n’existe pas de bonne méthode pour pratiquer le BDSM. En fonction de ce que vous recherchez avec votre partenaire le sexe ne sera pas le même que celui du voisin pratiquant lui aussi le bdsm. C’est à vous d’inclure les jeux que vous souhaitez. Bien sûr, le consentement est obligatoire. Il vous faudra donc obligatoirement communiquer de la meilleure des façons pour connaître vos interdits respectifs.

Le saviez vous ? Environ 46% des hommes et des gemmes ont pratiqué au moins une fois une activité de type BDSM. 6 hommes sur 10 sont dominants, 6 femmes sur 10 sont soumises.

Comprendre le bdsm

Pourquoi les gens aiment le BDSM ?

Le désir sexuel et le plaisir sont deux choses vraiment compliquées. Les envies et excitations sont profondément personnelles et diverses. C’est à vous de décider ce qui fonctionne pour vous. C’est ce qui rend le BDSM intéressant. Sans oublier la règle d’or, le consentement. Nous allons donc détailler quelques bienfaits que procure la pratique du BDSM. Le BDSM est apprécié de ceux qui aiment l’expérimentation sexuelle . Découvrir de nouvelles pratiques, expérimenter de nouvelles façons de prendre du plaisir. Cela permet également d’oublier les problèmes du quotidien et de se retrouver avec ses propres règles et son partenaire ! Le lâcher prise… Il existe aussi certaines études ayant démontré que bdsm permet de réduire le stress. Mais aussi d’améliorer les compétences en communication avec votre partenaire.

Le BDSM améliore la santé mentale selon la Société internationale de médecine sexuelle. Les participants du groupe BDSM se sentaient plus en sécurité dans leurs relations. Ils avaient un sentiment de bien-être accru. Ils étaient aussi plus ouverts à essayer de nouvelles expériences. L’anxiété était moins présente dans leur vie et ils étaient moins sensibles au regard des autres.

Les mythes sur le BDSM

Malheureusement, le BDSM est souvent mal compris. Il existe pas mal de préjugés et de mythes sur celui-ci. Par exemple : le bdsm est uniquement pour le sexe. Même si il est vrai que pour la majorité des pratiquants c’est le cas. Une poignée des adeptes du BDSM pratique la domination et la soumission dans la vie de couple. Les gens pensent aussi que le BDSM est souvent intrinsèquement abusif. Nous ne pouvons pas le contester à 100 % puisqu’il existe des abus dans n’importe quelle autre communauté. Cependant, la règle est claire, le consentement ainsi que la communication sont totalement obligatoire pour pratiquer le BDSM. Les punitions sont donc approuvées par le ou la soumise. Les non pratiquants pensent aussi que les membres de la culture bdsm ont des antécédents d’abus ou d’autres traumatismes. C’est effectivement possible, comme dans toutes les communautés. Néanmoins, la majorité des pratiquants aiment tout simplement le BDSM. Cela nous fait du bien. C’est à chaque individu de décider ce qui fonctionne pour eux. Il y a des choses que les gens aiment que que d’autres n’aiment pas. Le jugement ne doit pas exister dans votre vie sexuelle. Dîtes oui au plaisir !

Domination bdsm

Commencer le BDSM

Ce n’est pas une pratique à prendre à la légère. Vous devez réfléchir à vos envies et à vos craintes. C’est une activité qui peut sembler intimidante pour certaines personnes. Nous vous rassurons tout de suite, les BDSM ce n’est pas exclusivement des pratiques extrêmes. Il existe tellement de façons de prendre du plaisir avec cette pratique que vous ne devriez pas avoir de mal à trouver votre bonheur.

Attention, en tant que débutant, nous vous recommandons formellement de commencer par des pratiques soft. Vous ne devez pas jouer avec le feu. Le BDSM n’est pas sans danger.

Il existe aussi certaines règles très importantes pour une pratique en toute sécurité. La communication sera votre allié pour profiter pleinement des joies du BDSM. Discuter du consentement sera nécessaire. La mise en place d’un mot de sécurité sera obligatoire. En tant que débutant, vous ne devez pas mettre en place directement votre propre 50 Nuances de Grey ! Le BDSM est un vaste réseau d’activités. Allez-y doucement et amusez vous de façon intelligente ! Plus tard dans cet article, nous vous reparlerons des règles du BDSM.

Comment pratiquer le BDSM

Que pourriez vous faire en tant que débutant dans la communauté BDSM ? Il va falloir commencer soft. Mettre un bandeau sur les yeux peut être une bonne idée pour une première expérience. Tirer les cheveux et une petite fessée érotique aussi. Par contre, vous n’allez pas commencer avec le bondage, vous ne maitrisez même pas encore les nœuds. Vous aurez le temps de découvrir avec l’expérience de nouvelles façons de pratiquer le BDSM.

Merci de prendre le temps de découvrir ce que vous appréciez vraiment. Vous allez aussi devoir en discuter. Prendre le temps de connaitre les envies de votre partenaire. Vous pourriez par exemple faire une liste de ce que vous voulez vivre puis la comparer. Essayez une activité à la fois, concentrez vous sur une chose en particulier. Savourez chaque moment et son effet. Tout en respectant bien sûr les limites de chacun. Vous devez toujours être honnête avec votre partenaire et ne jamais vous sentir dépassé par la situation. Prendre le temps de découvrir vos interdits est absolument nécessaire pour une bonne pratique du BDSM.

Les erreurs BDSM débutants

Nous souhaitons vous mettre en garde pour mieux vous rassurer à propos de la domination et de la soumission. C’est totalement normal de se poser des questions. Nous allons donc vous fournir une liste d’erreurs que les débutants peuvent commettre lors de leur première expérience dans la culture BDSM . Cela vous permettra de vous faire une idée sur ce que vous ne devez jamais faire en tant que débutant. Pour éviter un certain nombre d’erreurs il est préférable de toujours se renseigner et se questionner avant de débuter une nouvelle pratique. Mettre en place des précautions pour éviter de vous mettre en danger avec votre partenaire est une excellente idée. Voici donc une liste des choses à ne pas faire en tant que débutant BDSM !

  • Changer totalement de personnage
  • Vouloir aller trop vite
  • Contrôler ou vous faire dominer totalement par votre soumis(e) ou dominant(e)
  • Manque de communication
  • Vouloir être parfait
  • Ne pas se renseigner sur le BDSM
  • Ne pas mettre en place de mot de sécurité
  • Ne pas mettre en place de règle
  • Le faire avec un(e) inconnu(e)
  • Le faire pour faire plaisir à son partenaire
Guide du Débutant en BDSM

Les règles du BDSM

La sécurité est tellement importante dans le BDSM. Vous devez absolument mettre en place des règles avec votre partenaire. Nous venons de vous lister ce qu’il ne fallait surtout pas faire en tant que débutant. Découvrons donc dès maintenant nos astuces pour que vous profitiez au mieux de vos expériences dans cette culture. Nous avons déjà commencé à vous parler de la communication. Effectivement, elle doit être au cœur de vos relations bdsm. Prenez le temps de découvrir ce que vous souhaitez faire. Discutez en avec votre partenaire. Le consentement est la règle d’or dans cette pratique. Vous devez être franc pour cerner au mieux votre personnalité BDSM . Comprendre les envies de votre partenaire vous permettra d’éviter les différents traumatismes que peuvent être causés par cette pratique. Définir vos limites permettra de vous faire plaisir en toute sécurité.

Petite mise en situation, vous êtes en train de faire l’amour avec votre partenaire. Pour votre première expérience bdsm, vous avez décidé de découvrir la fessée érotique soft. Pendant l’acte, les fessées sont un peu trop fortes. Vous lui demandez donc d’arrêter. Vous n’aviez pas pris le temps de mettre en place de mot de sécurité. Donc quand vous lui disiez « arrête » avec un petit gémissement, il/elle pensait dans l’excitation que c’était pour exprimer votre plaisir. Il y a donc confusion. C’est pour cela que la communauté BDSM à décidé de mettre en place le fameux “safeword”. Nous vous conseillons de choisir un mot qui n’a rien à voir. Par exemple : framboise, voiture, avion pour signifier à votre partenaire que vous souhaitez arrêter immédiatement la scène.

Voici donc une liste des choses obligatoire avant de commencer le BDSM :

  • Avoir le consentement
  • Choisir un safeword
  • Respecter et établir ses limites
  • Rester soft
  • Bien se renseigner
  • Connaître son corps et ses envies
  • Choisir une personne de confiance
  • Bien communiquer

Rejoindre notre club intime

Découvrez en avant première nos dernières merveilles et promotions mais aussi quelques surprises…

Politique de confidentialité

Commencer le BDSM en couple

Vous souhaitez ajouter une dose de piment à votre relation ? Vous aimeriez vous lancer dans cette grande aventure avec votre partenaire ? Premièrement, il va falloir en discuter. La meilleure méthode sera d’être honnête. Si vous êtes un peu trop timide, vous n’êtes pas obligé de le faire en face-à-face. Lui laisser une petite note sur la table ou un message par téléphone peut être aussi une bonne idée. Puis vous n’avez plus qu’à attendre la réponse. Deuxièmement, vous allez devoir choisir le rôle que vous allez devoir jouer. Vous allez pouvoir expérimenter, mais aussi découvrir nos tests BDSM . Troisièmement, nous vous conseillons de vous procurer un peu de matériel pour encore plus pimenter vos ébats sexuels. En alliant communication, sensation et plaisir, nous sommes sûrs que vous trouverez votre bonheur !

Conseils pour faire des rencontres BDSM

Nous avons un article complet sur ce sujet. Nous allons cependant vous fournir ici même quelques informations. Nous allons premièrement parler des sites de rencontres bdsm . Ils permettent de créer un profil similaire à celui des applications de rencontres standard. Il permettra cependant de trouver des personnes dans votre situation. C’est-à-dire recherchant des dominants ou soumis ! Superbe non ? Il existe aussi d’autres solutions pour faire des rencontres. Il est par exemple possible de participer à des soirées ou des munch BDSM pour trouver des partenaires (réunions BDSM publiques) ! Malheureusement, si vous êtes un homme, l’exercice sera plus compliqué. En tant que femme par contre, il sera plus facile de trouver de nouveaux partenaires ! Selon nous, la solution la plus simple pour un homme de rencontrer une femme pour pratiquer la domination et la soumission sera de sortir avec dans un premier temps, puis de lui proposer de pratiquer le BDSM. Nous vous souhaitons bonne chance dans vos recherches !

Tout savoir sur le contrat BDSM

Le BDSM exige un consentement mutuel. C’est pour cela que les membres de la communauté ont décidé de mettre en place un contrat. Le contrat doit être utilisé uniquement à des fins privées entre les partenaires sexuels. C’est une bonne idée pour avancer en toute sécurité dans le BDSM . Vous ne devez cependant surtout pas le prendre à la légère. Bien sûr, vous devez tous les deux trouver vos intérêts mutuels et personnels. En aucun cas, vous ne devez accepter des choses qui ne vous plaisent pas.

Bref, le contrat est la suite d’une bonne communication. Vous mettez à l’écrit vos envies, vos interdits, votre façon de réagir et les différentes punitions à mettre en place en cas de non-respect des règles. Vous pouvez aussi stipuler les objectifs, la rupture de contrat, les zones de contrôle, etc. Nous avons un article spécial sur les contrats bdsm si vous souhaitez en apprendre plus. Le contrat BDSM permet d’avancer dans vos relations avec plus de sérieux.

En savoir plus : Guide BDSM débutant !

Tout savoir sur la domination sexuelle ?

Après avoir découvert les bases et les règles avec l’aide de notre guide BDSM , passons donc aux deux éléments phares du BDSM : la domination et la soumission. Nous allons découvrir plus en profondeur comment dominer et être un(e) bon(ne) soumis(e) ! Le sexe BDSM : qu’est-ce que cela signifie réellement ? Les différents niveaux de soumission ? Sommes nous tous dominant ? Bref, encore pas mal de lecture pour en apprendre plus sur les différentes expériences BDSM.

C'est quoi le BDSM ?

C’est quoi la domination ?

La domination sexuelle est un ensemble de rituels et de comportements ou vous prenez le contrôle de votre partenaire. Le contact physique n’est pas nécessaire et cela peut s’effectuer à distance. Les personnes choisissant le rôle supérieur sont dominantes. Rien n’interdit à un dominant de devenir soumis de temps à autre. Vous pouvez être un simple débutant ou un réel maître BDSM . Devenir un expert en la matière vous prendra des années d’expériences. Il ne faut d’ailleurs surtout pas confondre un dominant et un maître. L’expérience n’est pas du tout la même et la mission non plus.

Comment dominer BDSM ?

Premièrement, vous devez poser la question. Pour savoir comment procurer du plaisir, il suffit de demander. La réponse ne sera bien sûr jamais la même. Nous sommes toutes et tous différents. Pour commencer, vous devriez donc définir les limites de votre partenaire. Pour ce faire, vous pouvez remplir une liste avec oui/non/peut-être. Vous remplissez la liste séparément puis comparez vos résultats. Vous avez des exemples de liste de ce type sur notre site. Vous pouvez aussi créer votre propre liste. Après avoir défini vos limites strictes et mis en place votre mot de sécurité. Dominer son/sa partenaire n’est pas sans risques. Il y a de sérieuses précautions à prendre. Établir une solide base de confiance est important. Avoir une trousse de premiers soins en cas d’urgence est aussi nécessaire.

Alors, comment dominer votre partenaire ? Vous pouvez déjà commencer par prendre le contrôle des préliminaires. Pour vous aider, nous allons vous fournir ci-dessous une liste de pratique pour les dominants. Attention à ne pas choisir quelque chose de trop extrême.

  • Donnez lui l’ordre de vous regarder vous déshabiller sans vous toucher
  • Utiliser des mots comme : merci, s’il vous plaît, monsieur…
  • Un massage des pieds en m’apportant un thé
  • Réalisation de ses fantasmes
  • Des ordres pour changer de position
  • Demander de lécher mes pieds
  • Dire quoi porter dans la chambre
  • Étranglement léger
  • Ne pas lui faire atteindre l’orgasme tant que vous ne l’avez pas décidé
  • Pas le droit de regarder dans les yeux ou obligation de nous fixer
  • Utiliser des menottes
  • Utiliser des bandeaux
  • Utiliser des jouets érotiques
  • Jouer avec la température glace ou cire chaude
  • Les jeux d’impacts
  • Soyez restrictif en utilisant des colliers, laisses et cages
  • Utiliser le bondage
Tout savoir sur le bdsm

Il existe des milliers de façons de pratiquer la domination. C’est à vous de choisir ce qui vous attire. Décider des expériences que vous allez tester. Prenez simplement du plaisir !

Repérer un mauvais dominant BDSM

Il existe des imposteurs dans tous les domaines. C’est important de savoir les démasquer. Tomber avec un faux dominant pourrait s’avérer être une très mauvaise expérience. Il est donc très important de connaître les signes pour les démasquer. Par exemple, un dominant doit respecter son soumis. Ils sont égaux. Un dominant manquant continuellement de respect à son soumis est un très mauvais dominant. Carrément, un dominant donne plus qu’un soumis ! Ils savent discuter et prendre soin de vous. Quelqu’un qui voudrait vous faire sauter les étapes en tant que débutant(e) serait alors un très mauvais dominant. Ils savent prendre soin de vous. Découvrons donc dès maintenant quelques signes des mauvais dominants :

  • Ils essaient de vous dominer tout de suite
  • Ils ne demandent pas votre consentement
  • Ils essaient de négocier avec vos interdits
  • Ils s’énervent
  • Ils n’ont pas beaucoup d’expérience
  • Ils n’aiment pas les critiques

C’est quoi un maître BDSM ?

Que savez-vous du couple maître/esclave ? Un maître est un mâle dominant dans la communauté BDSM. Pour les femmes, le mot adéquat est maîtresse. Le maître exerce un contrôle important sur leurs soumis ou esclaves. C’est bien sûr un accord consensuel dans lequel un soumis accepte de se soumettre à leurs maîtres. Le maître est donc responsable des différents besoins de leurs soumis et de leurs sécurités. Il est souvent très important de mettre en place un contrat bdsm formel. Il existe bien sur plusieurs maîtres différents en fonction des limites du soumis/esclave. Ce sont souvent des relations à long terme ou les deux personnes s’engagent volontairement à respecter les règles du contrat. Ce peut être une relation seulement sexuelle ou 24h/24 7j/7. Il faut bien sûr veiller au consentement.

Un collier BDSM peut être utilisé comme symbole de l’engagement !

Soumission bdsm

C’est quoi la soumission ?

Prendre du plaisir à obéir à son/sa partenaire. Exécuter les consignes du dominant . Bien sûr, vous avez discuté en amont de vos différentes limites. Vous êtes donc en total accord avec votre partenaire pendant la pratique. La plupart du temps, la personne devient soumise uniquement au moment du sexe. Certains couples BDSM vivent une relation de domination et de soumission 24h/24h. C’est à vous de décider avec vos partenaires les règles et les interdits du jeu pendant vos discussions profondes. Il existe beaucoup de raisons pour lesquelles les humains aiment être soumis sexuellement. Ils trouvent de la satisfaction à servir une personne, cela permet de vivre une aventure, c’est excitant parce que c’est “mauvais” dans notre société. Bref, certaines personnes aiment vraiment la soumission. Avez-vous déjà essayé ?

Comment être un bon soumis(e) ?

Le soumis s’abandonne à son dominant . C’est pour cela que vous devez trouver une personne en qui vous avez totalement confiance pour pratiquer le BDSM. Le dominant à des responsabilités non négligeables, il doit faire preuve de sérieux. Vous ne devez pas vous donner à n’importe qui. Ne laissez personne vous pousser à faire des choses que vous ne voulez pas faire.

Comment être un bon soumis(e) ? Par exemple, nous vous invitons à vous renseigner sur les fétiches de votre Dom. Qu’est ce qui le fait vibrer ? Vous devez être totalement franc avec votre dominant sur vos propres envies. Il est aussi important de faire un retour à votre partenaire après votre expérience. Cela lui permettra d’ajuster les derniers petits détails pour votre prochaine partie de jambes en l’air ! Bref, voici un liste avec quelques conseils pour être un bon soumis :

  • Assurez vous que votre Dom sait combien vous l’appréciez.
  • Comprenez vos responsabilités.
  • Pensez à vos préférences et limites.
  • Choisir un safeword.
  • Prêt à satisfaire les désirs de votre partenaire.
  • Accepter d’être contrôlé.
  • Montre un désir de plaire au dominant.
  • Etre ouvert d’esprit
  • Communication honnête
  • Apprenez les positions à adopter
  • Faîtes de petites choses pour votre dominant

Comment devenir un esclave BDSM

Devenir un bon esclave BDSM , c’est assumer la responsabilité de votre travail d’esclave pour votre Maître BDSM. Attention, ce n’est pas du tout fait pour les débutants. Il vous faut beaucoup d’expérience pour pouvoir décider d’être totalement soumis à votre maître. Devenir esclave BDSM vous permettra d’obtenir beaucoup de conseils de votre maître. Être un excellent esclave prend du temps et de la patience. Bien sûr, être esclave ne signifie pas que vous ne pouvez pas dire non. N’oubliez pas qu’il s’agit d’une soumission consensuelle. Devenir la propriété de votre maître excite beaucoup de pratiquants. Cependant, vous ne devez pas oublier que vous conservez tous les droits d’une personne, vous pouvez partir à tout moment.

Bien sûr, comme toutes les relations, les couples entre les esclaves et leurs dominants varient. Nous n’avons pas les mêmes besoins et envies ! Nous avons donc des relations différentes. Une chose ne change pas, les esclaves donnent leur plein consentement avant d’entrer dans leur relation d’échange de pouvoir total.

Conseils bdsm

Les punitions sexuelles

Avant de commencer à donner ou à recevoir des punitions BDSM . Les participants doivent avoir indiqué leurs désirs, leurs besoins et leurs limites ! Les punitions peuvent être utilisées pour renforcer une dynamique de pouvoir dominant/soumis. Le/la soumis(e) peut être récompensé ou puni en fonction de ses actions. Les sanctions peuvent être décidées par les deux partenaires. Nous vous conseillons d’ailleurs de toujours présenter l’idée des punitions à votre partenaire. En fonction de la gravité du méfait, le dominant choisira une punition adéquate à son soumis ou esclave. Les punitions peuvent être sans douleur ou extrêmement douloureuses. Certaines personnes aiment le sentiment d’humiliation, d’autres préfèrent le bondage et les insultes. C’est à vous de décider de vos punitions. Sympa non ? Découvrons dès maintenant ci-dessous les différents types de punitions BDSM !

C’est quoi le bondage ?

L’art de la corde et du laçage. Le bondage est une punition bien particulière. Il est bien sûr nécessaire d’avoir confiance en son partenaire. Vous devez vous sentir en totale sécurité. Le dominant est celui qui noue les courses, et le dominé, celui qui est attaché. Cela permettra au dominé de s’abandonner, de prendre du plaisir à être touché(e) et être observé. Attention à ne pas trop serrer les cordes.

 Si vous souhaitez en savoir plus sur l’art du bondage, nous avons un article spécifique sur ce sujet.

C’est quoi la flagellation ?

Vous avez déjà imaginé un dominant avec un fouet ? C’est le but de la flagellation. Un partenaire consentant, généralement pendant une scène BDSM . Le dominant utilisera donc un “flogger” (instrument permettant de fouetter son partenaire). L’objectif dépendra de vos envies. Il n’est pas nécessaire de causer du mal à votre partenaire. Vous découvrirez forcément de nouvelles sensations. C’est d’ailleurs le but de cette pratique. Nous ne le conseillons pas aux débutants. Il est important de commencer par des mouvements doux. Vous pouvez utiliser le fouet pour caresser votre partenaire. Pour augmenter la cadence, il est obligatoire de s’assurer que votre partenaire soit en adéquation avec cette décision et prenne du plaisir. Le mot de sécurité est bien évidemment primordial.

Le déni d’orgasme

L’objectif est de stimuler votre partenaire jusqu’à atteindre le point de non-retour, atteindre le bord de l’orgasme et tout arrêter avec l’éjaculation, la jouissance. Cela pourrait être une bonne punition pour votre soumis(e). La frustration sexuelle provoquée permet de tester ses limites. Le dominant choisira donc le moment d’extase. C’est aussi une technique pour devenir plus endurant.

C’est quoi la servitude BDSM ?

Accepter les demandes de votre partenaire et les exécuter. C’est bien évidemment une pratique consensuelle. Vous allez donc devoir donner du plaisir à votre partenaire. Il vous en procurera en retour avec les sentiments que vous allez ressentir en exécutant les différentes tâches. Le service peut être très simple comme bien plus complexe. Chaque personne connaît son rôle.

Connexe : pour en savoir plus sur les différentes punitions dans la culture BDSM nous avons une grande liste de sanctions sur notre site. Un article spécial pour toutes les répertorier. Si vous êtes adepte de ce genre de pratique, nous vous invitons à le découvrir dès maintenant ! Attention bien sur si vous êtes encore novice dans le monde du BDSM .

Domination et soumission sexuelle

L’humiliation dans le monde du BDSM

Ce n’est pas un jeu pour débutants. Pour certains, l’idée d’humiliation est déroutante. Pourtant c’est une activité qui peut s’avérer très excitante. Le consentement est bien évidemment obligatoire. Une discussion approfondie sera nécessaire afin de connaître les limites strictes de votre partenaire. Commencez petit ! Croyez le ou non, vous n’êtes pas seul à être intéressé par l’humiliation érotique . Bref, pour mieux comprendre la pratique de l’humiliation et de la dégradation, voici une liste de punitions hard pour votre partenaire :

  • Exiger un code vestimentaire
  • Pénétration avec des jouets érotiques
  • Les faire se masurber de manière humiliante
  • Disputer comme s’ils étaient un enfant
  • Moquerie
  • Leur faire répéter des titres honorifiques
  • Écrire des choses insultantes sur leur corps
  • Les faire mendier pour ce qu’ils veulent
  • Leur demander de vénérer une partie de votre corps
  • Interdire le contact visuel
  • Faîtes les ramper à quatre pattes

Conclusion guide ultime du BDSM

Nous vous remercions pour la lecture de cet article. En espérant que vous ayez passé un agréable moment. Nous avons essayé de vous fournir le plus d’informations possible concernant le BDSM et de vous faire un récapitulatif ! Si vous avez appris de nouvelles choses, nous vous invitons à nous le faire savoir en nous laissant un commentaire ci-dessous. Encore merci pour cette visite, découvrez dès maintenant les autres catégories de notre site internet. Des milliers d’articles et quiz sur l’intimité et la sexualité seulement pour vous. Un sex-shop en ligne de jouets érotiques premium, votre espace intime ! Jouir c’est important. Dîtes oui au plaisir avec Cenezio !

Vous aimez ce contenu ? Partagez le sur les réseaux sociaux.

A lire également

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Découvrir le sexshop en ligne

Cacher son sextoy
Cacher votre sextoys

Notre sélection des meilleurs jouets coquins pour vos plaisirs en solo, en couple ou en groupe.